Cie Transe Express

Inventeurs d’imaginaire

La compagnie Transe Express joue dans les espaces ouverts pour aller à la rencontre du public. L’alliage théâtre-musique sert de creuset aux sciences du spectaculaire : les arts plastiques, la danse, le feu, les prouesses… Des créations choc qui investissent la scène, la rue et les espaces non conventionnels ; des intrigues pour surprendre le public dans son quotidien ; des aventures inédites pour mettre en scène la ville, « emballer et jouer » les temps forts de notre époque.

Brigitte Burdin, chorégraphe, et Gilles Rhode, plasticien, ont fondé Transe Express en 1982. Ils ont su au fil des années imposer un style, une esthétique et créer l’Art Céleste ; ils ont aussi embarqué dans l’aventure et formé des équipiers de toujours, artistes et concepteurs, à qui ils ont transmis la direction artistique en 2015.

Cette équipe de créateurs est codirigée par Rémi Allaigre, Hélène Marseille et Eléonore Guillemaud, avec la volonté et le plaisir de faire perdurer et faire grandir « l’esprit Transe Express ».

Un répertoire d’une douzaine
de spectacles, autant de machineries géantes et des créations éphémères…


Notre savoir faire
Grands formats aériens — Parades fantastiques
Théâtre d’intervention — Créations sur mesure
Participation de volontaires locaux — Musique live

La compagnie Transe Express est aujourd’hui une structure employant 160 artistes et techniciens, installée à la Gare à Coulisses, son lieu de résidence permanent, une Base des arts de la rue et de la piste ouverte aux compagnies locales et de passage.

C’est dans cet « Atelier de fabrique artistique » à Eurre dans le Val de Drôme que l’équipée Transe Express invente et réalise ses créations éphémères ou de répertoire, avec une prédilection pour l’Art monumental et l’Art céleste, mais sans oublier le plaisir de la proximité avec les publics.

Théâtre au dessus de la ville

Au Moyen Age, les bouffons jonglaient à la cour des seigneurs. Au XVIIIe siècle, les bateleurs jouaient la comédie sur les tréteaux forains. Début XXe, les saltimbanques haranguaient le public à même le pavé. Dans les années 1970, les amuseurs publics ont conquis les agglomérations et leur périphérie. Aujourd’hui, l’homme a les sens tournés vers le ciel. Dans les années 1990, s’inspirant de Calder, Transe Express invente l’Art Céleste. « Enfin un spectacle de rue où chacun voit, même s’il y a 10000 personnes ». Alternative au sempiternel feu d’artifice clôturant traditionnellement les rassemblements populaires, Transe Express propose des créations grand format qui s’adressent à la ville et tutoient l’architecte.

une motivation profonde et militante :
aller a la rencontre des spectateurs
et jouer dans l’espace public.

Extrait du parcours thématique du magazine « hors les murs » par Floriane Gaber

« Créée en 1982 par Gilles Rhode et Brigitte Burdin, la compagnie Transe Express s’est rapidement imposée dans les arts de la rue français et à échelle internationale. Tambour, enfance, prouesse et art céleste : ces mots caractérisent la plupart de leurs productions pluridisciplinaires. Accrochant des musiciens et des acrobates à des mobiles suspendus à plusieurs dizaines de mètres, Transe Express excelle autant pour les grandes jauges que pour un travail davantage en proximité, et n’a pas son pareil pour transformer les spectateurs en grands enfants aux yeux ébahis. Mobile homme, Maudits sonnants, Les 2000 coups de minuit, Les Rois faignants restent dans les mémoires.

Présente lors des grands rendez-vous (JO d’Albertville, capitales européennes de la culture), la compagnie aime à rappeler que « les arts de la rue sont universels, faits d’image, de musique, de prouesses de corps en mouvement, de rythmes, d’humour et d’expressions spontanées. La parole est superflue »

+ Pluridisciplinaire : Sans limitation, les genres artistiques et les modes d’expression sont mis à profit par cette équipe de créateurs. Musique, arts plastiques, prouesses, cirque, feu, littérature, mécanique, métallurgie, rock, art lyrique, etc., avec une constante : le théâtre qui sert de révélateur à la résolution de chacune de nos aventures spectaculaires. C’est pourquoi nous l’appelons théâtre d’intervention. Une motivation profonde et militante : aller à la rencontre des spectateurs et jouer dans l’espace public. + L’espace urbain : C’est un support brut qui du fait de son inadéquation au spectacle impose à ses créateurs un cahier des charges rigoureux. Etre entendu et vu de son public, qu’il soit composé de 200, 2000 ou 20000 personnes, c’est faire des choix en conséquence. Car il s’agit d’échanger avec un public qui n’est, la plupart du temps, ni quantifié, ni préparé, ni installé et qui a le choix constant de continuer ou d’abandonner la relation. Comme la fonction créé l’organe, des réponses à ces problèmes naîtront les richesses et les innovations imaginées par nos créateurs et mises en œuvre par nos équipes.

Les spectacles de Transe Express
ont séduit les publics de 72 pays,
sur les 5 continents.

La Cie Transe Express s’est illustrée notamment à l’ouverture des JO d’Albertville en 1992, sur le parvis de Beaubourg avec « Les 2000 Coups de Minuit », avec « Roue-Ages » à Paris pour l’An 2000, pour l’ouverture du Festival de Sydney en 2002 et 2005 et l’ouverture du plus grand festival d’Amérique du Sud, le festival Santiago a Mil au Chili  en 2011, pour un Concerto Céleste à Aix en Provence, dans le cadre de Marseille Provence 2013, en 2014 à Caen avec la « Chevauchée Fantasque » pour l’ouverture des jeux équestres mondiaux, pour le nouvel an chinois à Hong-Kong en 2015, au Sziget Festival à Budapest en 2016 et à Montréal pour le 375ème anniversaire de la ville en 2017.

Cérémonie d’ouverture des JO Albertville, 1992 

Clôture des Jeux Méditerranéens, Nîmes, 1993

Feux, Parc de la Villette, Paris, 1995

Inauguration du tunnel sous la Manche, Calais 1996     

Célébration des Capitales Culturelles Européennes

Stockholm, 1998 / Weimar, 1998 / Patras, 2006 / Sibiu, 2008 / Marseille, 2013

Roues-Ages, opération « aux portes de l’an 2000 », Champs Elysées, Paris, 31 déc. 1999

Clôture de l’Exposition Universelle, Hanovre 2000 et Saragoza 2008 

Les 2000 Coups de Minuit, passage au 3e millénaire, Beaubourg, Paris, 31 décembre 2000

Ouverture des Olympiades de Théâtre, Moscou 2001

Boulevard d’Hugo, bicentenaire de la naissance de Victor Hugo, Besançon 2002   

Olympiades Culturelles des JO d’Athènes, 2004

Ouverture du festival de Sydney, 2002 et 2005   La Grande Muraille de Chine, Année de la France en Chine, 2005

Sziget Festival, Budapest 2006 et 2007 

La Note Bianca, Rome 2007 

Ouverture des Championnats du Monde de Ski, Val d’Isère, 2009

La Caravane des Rois Nomades, Année de la France au Brésil, Brésil 2009 

Ouverture du pavillon Rhône-Alpes pour l’Exposition Universelle, Shanghai, 2010

Ouverture du festival Santiago A Mil, Chili, 2011

Concerto Céleste, Aix en Provence, 2013

Chevauchée Fantasque, Ouverture des jeux équestres mondiaux à Caen, 2014

Sziget Festival, Budapest, 2016

375 e Anniversaire de la ville de Montréal, 2017 

Bonjour India, tournée indienne avec l’Institut Français, 2018

PIFA, Philadelphia international festival of arts